OLIVIER FOULON
Prisma Pavillion
10.10.2009 - 03.01.2010

Start reacting to things you love. Start with one object - for me it happened to be lace - and from there let your imagination go. For one can almost define collage as the relatedness of unrelated things.
Gloria Vanderbilt, citée par Bruce Hainley

Don’t start from the good old things but the bad new ones.
Bertolt Brecht

La pratique d’Olivier Foulon prend la forme d’installations par lesquelles l’histoire de l’art est mise à contribution, en jeu. Pour ce faire, il se réapproprie œuvres, documents, références théoriques et littéraires. Les techniques qu’il utilise vont de la projection de diapositives, de la photographie, du collage, du dessin, de la peinture aux éditions. Ses expositions, de manière jubilatoire, valorisent, interrogent, déplacent, entre autres, les questions de l’ambiguïté des relations entre l’original, la copie et la reproduction, de la mise en espace de l’art et de la fonction de l’artiste aujourd’hui.
Pour son exposition au Mudam, Olivier Foulon présente une nouvelle série d’œuvres – des peintures. Celles-ci touchent aux notions évidentes de figure et de fond, de forme et de format, d’objet et de mur, de lumière et de lieu, de matériel et de référence. En introduisant un ou plusieurs éléments extérieurs à la peinture, Olivier Foulon interrompt la réalisation de l’œuvre et en complexifie l’enjeu, comme s’il lui fallait exposer une action en même temps qu’un objet. L’objet est, dit-il, non pas sur le mur mais dans un certain rapport avec celui-ci.
À l’instar de son objet, le titre de l’exposition, Prisma Pavillion, du nom d’un Imbiss restaurant de Berlin, tente, en un montage visuel et linguistique, face aux différents aspects d’un même sujet – transparence et opacité de la peinture –, d’allier goût et vitesse d’exécution.
Olivier Foulon *1976 à Bruxelles, vit et travaille à Berlin et à Bruxelles. Il est actuellement résident à la Villa Romana à Florence.

Commissaires : Anna Loporcaro, Christophe Gallois (Mudam)

< back