JACQUES SANTER, PRÉSIDENT DU CONSEIL D‘ADMINISTRATION

Premier ministre du Luxembourg de 1984 à 1994 ; Président de la Commission européenne de 1995 à 1999.
Jacques Santer est né à Wasserbillig, Luxembourg, en 1937. Après avoir obtenu son diplôme de Docteur en Droit et le Certificat de l’Institut d’Études politiques, il est avocat à la Cour d’Appel de Luxembourg de 1961 à 1965. À l’âge de 29 ans, en 1966, il devient le premier Secrétaire parlementaire du Parti chrétien social. Il restera dans cette fonction jusqu’en 1972, année où Pierre Werner le nomme Secrétaire d’État aux Affaires culturelles et aux Affaires sociales et Secrétaire général du Parti chrétien social.
En 1974, il devient Président de son parti et député à la Chambre. Il occupera ces deux postes jusqu’en 1982. De 1975 à 1979, il est membre du Parlement européen, dont il exerce la fonction de Vice-président de 1975 à 1977. Il assume les responsabilités d’Échevin de la Ville de Luxembourg de 1976 à 1979 et se voit confier les domaines urbanisme, transport et politique sociale.
Après les élections de 1979, Jacques Santer devient ministre des Finances, du Travail et de la Sécurité sociale. En 1984, il est nommé Premier ministre, ministre d’État, ministre des Finances. Par ailleurs, il devient Gouverneur de la Banque mondiale, fonction qu’il exerce jusqu’en 1989. De 1987 à 1990, il est Président du Parti populaire européen. En 1989, il est réélu et occupe les postes de Président du gouvernement, ministre des Affaires culturelles et de gouverneur du Fonds monétaire international jusqu’en 1994.
En 1995, il est nommé Président de la Commission européenne. C’est sous sa présidence que la politique européenne avance à grands pas, notamment en ce qui concerne l’introduction de l’Euro, l’élargissement vers les pays de l’Est ou encore l’Agenda 2000.
En raison de la crise de la Commission suite à des dysfonctionnements en son sein, Monsieur Santer assume ses responsabilités et démissionne de son poste en 1999. Tête de liste de son parti le PCS pour les élections européennes du 13 juin 1999, il est élu député européen. Jusqu’en 2004, il est l’un des 105 membres de la Convention sur l’avenir de l’Europe chargés de rédiger le Traité établissant une Constitution pour l’Europe. Jacques Santer exerce depuis les élections parlementaires de 2004 des fonctions à responsabilité au sein de diverses commissions et du Ministère d‘État.

< back